NOSC : Faire du respect de la planète le sport le plus pratiqué

En créant la marque sportswear NOSC, Nathan Vitu et Maugan Péniguel proposent une pratique sportive plus consciente et responsable en s’appuyant sur des matières recyclées et une production française.

 

C’est l’histoire de deux jeunes sportifs qui rêvaient d’écrire une belle histoire ensemble. Une entreprise vertueuse et à faible impact mêlant leur passion pour le sport en plein air et le respect de la nature.

 

Nathan Vitu et Maugan Péniguel ont créé NOSC en 2018 alors qu’ils terminaient leur master à l’IAE de Lyon 3. Tous deux compétiteurs pluridisciplinaires de haut niveau – le ski et le triathlon pour Nathan et la course à pied pour Maugan – entreprendre dans le sport était une évidence.

 

Le constat est simple : les équipements sportifs et les vêtements techniques sont fabriqués essentiellement à base de matières plastiques issues du pétrole. Lorsque l’on pratique un sport en montagne, les microparticules de nos vêtements s’échappent dans la nature et la dégradent.

 

Les deux jeunes hommes décident alors de créer une marque de vêtements de sport proche de leurs valeurs, une marque éco-responsable qui privilégie les matières naturelles ou recyclées.

“Depuis 2018 et notre première campagne de crowdfunding (financement participatif), nous avons mis toute notre énergie pour développer des produits et un univers centrés autour de 3 axes majeurs : la technicité de nos produits -touché doux, respirants, anti-odeur, séchage rapide-, la polyvalence dans les pratiques sportives, et l’écoconception comme pilier central.” précise Nathan.

 

Privilégier les partenaires français 

 

Il a fallu imaginer, sourcer des matières naturelles ou recyclées en France et trouver des partenaires professionnels pour fabriquer les pièces. La majorité de la confection est française et les collections sont réalisées par l’atelier Kraft & Cie installé dans la Loire à Neulise. Une partie est produite au Portugal faute de trouver des fournisseurs sur le territoire.

Aujourd’hui, NOSC propose une ligne de vêtements pour les sportifs avec un vestiaire complet pour homme et femme, composé de shorts, hauts, leggings, brassières, chaussettes, coupe-vent, casquette. Un seul vêtement pour plusieurs usages qui s’adapte aux pratiques sportives aussi bien en ville qu’à la campagne, cela permet de réduire l’impact environnemental.

 

“Notre mission ? faire du respect de la planète le sport le plus pratiqué. C’est notre mantra, et nous tentons de le développer au maximum dans nos actions” ajoute Maugan.

Innovation et éco responsabilité

Afin de sortir de la dépendance au pétrole, NOSC a choisi de privilégier des matières naturelles ou recyclées comme le polyester et le nylon. L’entreprise choisit d’innover avec des matières nouvelles comme les fibres créées à base d’huile de ricin développée par une société française ou le Tencel, à base de cellulose de bois. Des matières issues de ressources naturelles bio-sourcées et éco-gérées avec des process de fabrication très peu polluants.

Après 3 ans d’existence, la marque NOSC est vendue sur son site de e-commerce et sur des places de marché web spécialisées en mode ou sport éthique et aussi chez des revendeurs spécialisés. La marque est distribuée dans une quinzaine de boutiques en France.

 

La marque développe une partie de son activité en BtoB : personnalisation de t-shirts, modèles spéciaux pour les entreprises ou les associations. A l’instar de la Compagnie des Guides de Chamonix, le label touristique lyonnais Only Lyon, la Fédération Française de Canoë ou encore Pôle Emploi qui a commandé les maillots de running pour son personnel à l’occasion d’une course !

 

“En tant que chef d’entreprise, nous pensons chaque action pour qu’elle soit rentable mais à faible impact. Cela se traduit par un respect des modes de fabrication, une limitation des déplacements pour privilégier la fabrication locale” poursuit Maugan.

Du recul pour piloter l’entreprise

2020. Pas évident de développer une entreprise qui démarre et d’être stoppé en plein vol par la crise sanitaire. Avec le recul, les deux entrepreneurs voient les choses avec philosophie : “Cela a été à la fois un frein car les usines tournaient à régime réduit ce qui ralentissait la production. Nous ne pouvions pas faire de BtB car les boutiques étaient fermées mais nous avons aussi saisi l’opportunité d’une prise de recul pour mieux réfléchir à la stratégie de l’entreprise et prioriser le développement digital pour nos ventes, rassembler notre communauté autour de nos valeurs sur les réseaux sociaux. C’est un levier qui a bien fonctionné !” ajoute Maugan.

 

Les aides de l’État pour l’emploi d’alternants

 

Aujourd’hui, NOSC compte 4 collaborateurs avec 2 associés et 2 alternants.

“ A 4 personnes c’est assez difficile car l’activité est dense. Nous avons un business modèle qui nécessite beaucoup d’investissement, notre besoin en fonds de roulement est (BFR) est compliqué. “ Dans l’habillement, Il faut en effet compter 12 à 18 mois entre la mise en œuvre des prototypes, les premières commandes, la fabrication et la livraison. “Les aides de l’Etat notamment pour l’embauche des alternants nous ont été profitables et ont permis de développer certains leviers.
Le temps nous manque et parfois les délais sont très longs entre nos dépôts de dossiers de demande d’aide et les réponses. Une entreprise doit pouvoir être agile et aller vite. Les procédures administratives sont malheureusement trop longues ! ”

Un avenir porteur de sens

Malgré les difficultés, l’entreprise NOSC envisage l’avenir avec le sourire. La prochaine collection sera plus riche, plus étoffée “Nous souhaitons accompagner chaque individu dans sa pratique avec un équipement complet”. “Le développement de notre réseau de revendeurs fait aussi partie de nos objectifs.”

Surtout, Maugan et Nathan mettent un point d’honneur à privilégier la filière et les échanges avec les acteurs locaux. “Nous avons choisi de valoriser le savoir-faire français. Il y a une nécessité à réintroduire le savoir-faire perdu”.

 

Un réflexe à partager

 

“Pour répondre à la question, nous n’avons pas changé nos « Réflexes » étant donné que depuis le départ nous essayons justement d’avoir la plus juste manière de fonctionner. Par ailleurs, nous avons fait un don de 1% de notre chiffre d’affaires à une association qui protège les abeilles, dans le Luberon. Du coup on a des petits pots de miel NOSC au bureau ;)”.

 

Pour conclure, nous avons proposé à NOSC de nous identifier une PME française à qui nous pourrions offrir un portrait d’entreprise. Sans hésitation, il nous a cité SMB Bord Côte installé à Vindry-sur-Turdine. “Un fournisseur passionné et passionnant”. Et bien préparez-vous, c’est bientôt votre tour !

 

Fiche Entreprise NOSC

👉 Découvrir la fiche entreprise de Nosc

Commentaires

mood_bad
  • Aucun commentaire.
  • Ajouter un commentaire